Les Îles-de-la-Madeleine, terre d’horizon bleu.

Une poignée d’îles verdoyantes dans l’immensité fluide du golfe St-Laurent. Une destination magnétique qui captive l’intérêt collectif, comme le cœur de ceux qui y prennent fondation. Un territoire que l’on reconnaît comme distinct, unique. Un milieu insulaire aux particularités qui imposent un mode de vie différent et des défis qui représentent des occasions à saisir. Lieu circonscrit et fertile avec une communauté ingénieuse rassemblée en son sein, les Îles sont un jardin propice à l’innovation, à la créativité et à l’expérimentation.

 

Les Îles, un jardin de tout temps.

Un jardin est un terrain, souvent clos, où l’on cultive de multiples végétaux. Le jardin est un écosystème en soit, influencé par la main du jardinier et par les éléments naturels qui le balaient et l’alimentent. Jardin sauvage jadis, les Îles-de-la-Madeleine ont profité de la résilience de sa population qui a contribué à son développement de façon phénoménale. On reconnaît l’expertise et la ténacité des entrepreneurs madelinots qui innovent depuis des décennies pour l’essor et la pérennité de leur communauté, malgré les éléments plus arides qui affectent directement leur terre. Peut-être parce qu’ils sont autant jardiniers que marins, les récoltes des entrepreneurs des Îles voyagent aux confins de l’horizon, inspirent et nourrissent d’autres contrées. Les moyens technologiques actuels réduisent à certains égards les enjeux de l’éloignement pour rapprocher les maillons et permettre plus de partage. Le jardin des Îles est aujourd’hui florissant, et les contraintes encouragent à optimiser les ressources, à expérimenter, à se dépasser. Ici, grâce à des racines culturelles profondes, des entreprises et organisations innovantes poussent et mûrissent.

 

Les caractéristiques mêmes des Îles-de-la-Madeleine proposent et imposent l’innovation. Véritable laboratoire vivant, la diversité et la force des éléments naturels qui se côtoient sont propices à divers travaux de recherches et de tests. Territoire insulaire et maritime par excellence du Québec, le contact constant avec la mer permet la tenue de certains bancs d’essais spécifiques. Telle une micro-société, la communauté est composée de plusieurs acteurs vitaux à son développement: organismes, centres de recherches, entités gouvernementales, entreprises spécialisées, réseaux de transport. Elle accueille aussi régulièrement des partenaires externes qui procurent des expertises et ressources spécialisées. Le milieu est ainsi effervescent, d’autant plus que la collectivité est ouverte sur le monde, à l’affût des tendances et des mouvements. Ainsi, d’autres projets ont le potentiel de germer aux Îles. Des nouvelles technologies pourront être éprouvées dans les fonds marins comme dans les dunes. Des entreprises en cohérence avec les valeurs insulaires sauront fleurir. Des solutions qui répondent à des enjeux territoriaux continueront de cultiver notre jardin. Celui-ci peut même aspirer à attirer dans son horizon bleu des investissements en adéquation avec sa vision.