Pour en savoir plus

par Adèle Arseneau 31 janvier 2020


Le tout premier programme de la nouvelle Corporation d’innovation et de développement des Îles de la Madeleine est maintenant accessible aux entreprises madeliniennes qui souhaitent un soutien en vue de leur expansion.

La Communauté maritime, instigatrice et fondatrice, veillera à la mise en œuvre du projet porté par la Corporation dont la direction sera assumée de façon intérimaire par la conseillère en développement économique, Emmanuelle Cyr. 

Mise en contexte

L’ancien gouvernement, en 2018, annonçait une subvention de 400 000 $/année pour la création du Pôle d’Innovation dans l’archipel, projet transformé avec le présent gouvernement en Espace d’accélération et de croissance. La Communauté maritime travaillait tout de même, dès 2018, dans le but de son déploiement et créait tout récemment la Corporation, organisme à but non lucratif, chapeauté par la municipalité et les différents partenaires.

En parallèle, c’est lors du forum de diversification économique en mai 2017 que le projet d’accélérateur d’entreprise était suggéré au plan de diversification économique, adopté par le conseil municipal en octobre suivant. « Il y a eu vraiment beaucoup de travail en amont, de consultations d’entrepreneurs, des partenaires, de qui fait quoi, pour être sûr qu’on ne dédouble pas les actions mises en place, être dans la complémentarité pour accélérer le territoire », d’expliquer Mme Cyr. Les entreprises ont donc exprimé être soutenues financièrement dans l’entièreté du développement de leur entreprise, aussi lorsqu’elles avaient besoin de formation ou d’experts spécifiques pour un projet, mais par contre, se sentaient seules dans l’ampleur du projet de croissance, dans toute sa mise en œuvre. Donc, en plus des spécificités — financières ou de services — liées aux autres partenaires que sont les Caisses Desjardins, le ministère de l’Économie et de l’Innovation, la Communauté maritime, la SADC, la Chambre de commerce, l’Espace d’accélération permettront aux entreprises ayant un projet d’expansion de s’attacher un coach — sorte de partenaire d’affaires — qui développera le plan d’exportation ou d’action stratégique réalisé par un expert. Il s’agit d’un parcours cadencé, accéléré pour motiver et aider l’entreprise à atteindre ses buts.

Entreprises matures, en soif d’expansion, recherchées

Ce sont de deux à trois entreprises par année qui pourront être soutenues, des entreprises déjà matures, qui seront positionnées dans un marché et ayant les outils pour le faire. L’objectif final serait l’accompagnement de huit entreprises, et par la suite, être ouvert plus largement aux entreprises. 

Mme Cyr invite les gens concernés et intéressés au projet à communiquer avec elle, un comité sélectionnera ensuite, à la mi-février, les entreprises prêtes à entrer dans le processus. « Si l’entreprise est intéressée, il y a une première rencontre. On va proposer un minidiagnostic et un plan de croissance par un expert ainsi que le maillage avec des coachs. Pour l’activer, la Corporation demandera 10 % à l’entreprise. L’autre part est comblée par les partenaires. » Pour une entreprise, l’on peut compter une dizaine d’heures d’accompagnement personnalisé par semaine. La Corporation dispose de 600 000 $ pour le projet d’accélérateur sur les trois prochaines années. L’objectif est de pérenniser et d’élargir la démarche.

PHOTO: Adèle Arseneau

SOURCE : Le Radar